Activités Attraits Aires Protégées


Comprise entre la ville de Puntarenas et l鈥檈mbouchure du fleuve Barú, plus connue sous le nom de Dominical de Osa, la région du Centre Pacifique s鈥étend jusqu鈥檃ux îles du Golfe de Nicoya, dont le principal accès se fait depuis Puntarenas. Dans la catégorie des villes intéressantes de grand afflux touristique, citons également Quepos et Jacó. Les caractéristiques climatiques de la région (pluie et humidité) sont à l鈥檕rigine d鈥檜ne plus riche biodiversité des plages et des collines côtières. La végétation y est constituée de forêts tropicales de transition entre forêts tropicales sèches et forêts tropicales pluvieuses. Ces écosystèmes abritent de nombreuses espèces de plantes et d鈥檃nimaux protégées à l鈥檌ntérieur de plusieurs aires sauvages. L鈥île de Coco, située à 600 kilomètres au large du port de Puntarenas, fait également partie de la région ; du point de vue juridictionnel, l鈥île appartient à la province de Puntarenas.

 

Les secteurs côtiers et les aires sauvages de protection constituent les principaux centres d鈥檌ntérêts de la région. La côte réserve une multitude de belles plages, dont plusieurs sont situées à moins de deux heures de route de San José. On y arrive rapidement. Les aires sauvages, quant à elles, intègrent des refuges de vie sauvage, des parcs nationaux et des réserves biologiques. La région offre quantité d鈥檃utres attraits touristiques importants à caractère culturel et récréatif ; différents événements, notamment de type sportif, sont à mentionner. La route côtière qui relie le secteur de Caldera à la zone de Quepos et de Manuel Antonio, est d鈥檜ne beauté sans égal.

ACTIVITÉS

Grâce aux activités touristiques qui lui sont proposées, le visiteur pourra à la fois mieux connaître les attraits touristiques naturels et culturels de la région tout en étant en relation étroite avec la nature. Il pourra enfin goûter à l鈥檃venture et aux joies du sport et de la détente.

RANDONNÉES À CHEVAL

Les randonnées à cheval sont possibles sur les aires côtières, dans les villages ou en montagne. Pour ce, il est recommandé de s鈥檃dresser auprès d鈥檃gences touristiques, d鈥檃ssociations ou de familles propriétaires de fincas offrant des services de location de chevaux.

PROMENADES À PIED

Les randonnées pédestres permettent d鈥檕bserver différents points touristiquement intéressants, depuis les parcs naturels jusqu鈥檃ux plages en passant par les sentiers écotouristiques, les bâtiments historiques ou les formes architecturales ; les parcours de villages sont également une fenêtre intéressante sur la vie culturelle communautaire locale.

CYCLISME RÉCRÉATIF

Truffée de chemins pittoresques, la région invite à l鈥檃venture ou à la détente en vélo. A bicyclette ou en vélo tout terrain, les itinéraires de plages et parcours de montagnes sont parmi les plus intéressants.

PARCOURS AVENTURIERS

Le secteur touristique Quepos-Manuel Antonio offre la possibilité de visites très intéressantes d鈥檜n point de vue touristique. Le visiteur peut se rendre par exemple dans des villages de montagne. Il est également possible d鈥檈ffectuer des trajets en moto à 4 roues ou en véhicule tout terrain. Promenades sur ponts suspendus, parcours en bateau dans les mangroves, visites de Jardins aux Papillons, randonnées à cheval, séances d鈥檕bservation d鈥檕iseaux et de dauphins, pêche sportive et parapente sont au programme.

OBSERVATION DES FORMES ARCHITECTURALES ET DES SITES HISTORIQUES

Puntarenas abrite un vieux centre ville. Petit, similaire à un centre historique, on peut y voir quelques édifices intéressants d鈥檜n point de vue architectural et historique, des Monuments Nationaux comme les vieilles installations de la Capitainerie Générale du Port (Capitanía General del Puerto), le Parc Mora y Cañas (Parque Mora y Cañas) et l鈥église centrale (Iglesia Central). On peut également visiter l鈥île de San Lucas où se trouve l鈥橝ncien Pénitencier San Lucas (Antiguo Centro Penitenciario San Lucas).

OBSERVATION DES OISEAUX

L鈥檕bservation de la faune ornithologique est recommandée dans les diverses aires protégées de la région, publiques ou privées. Citons par exemple les aires de Negritos, Pájaros, Cabo Blanco, Carara ou Curú. Cette liste n鈥檈st pas exhaustive.

PHOTOGRAPHIE

La diversité de la faune et de la flore mêlée aux paysages naturels côtiers et aux aspects culturels de la vie régionale sont très appréciés des touristes. De fait, l鈥檃ctivité photographique et la vidéo sont très pratiquées.

PÊCHE SPORTIVE

La pêche sportive est l鈥檜ne des principales attractions du Pacifique Central. On peut y pratiquer la pêche artisanale ou récréative. La pêche hauturière est pratiquée dans le secteur de Quepos.

ACTIVITÉS CULTURELLES

Des activités communautaires sont célébrées toute l鈥檃nnée : fêtes historiques, religieuses, sportives, civiques ou artistiques. Des foires permettent également de recueillir des fonds pour le développement communal.

  • FÉVRIER.
    22-26. Festival International de Jazz Buenos Vecinos, Quepos.
    Dernière semaine de février. Carnaval de Puntarenas.
  • AVRIL.
    Après Pâques. Foire Nationale aux fruits, Orotina.
  • JULLET.
    3-16. Fêtes de la Sainte Vierge de la Mer (Vierge du Carmel).
  • AOUT.
    24. Journée des Parcs Nationaux.
  • SEPTEMBRE.
    14. Défilé de lampions.
    15. Fête de l鈥檌ndépendance du Costa Rica.
    30. Commémoration de la mort de Mora y Cañas, défilés d鈥écoliers et de collégiens dans la Ville de Puntarenas.
  • DÉCEMBRE.
    8. Fête de l鈥橧mmaculée Conception, Quepos.
    25. Noël
  • ECOTOURISME

    Les activités et services d鈥écotourisme proposés comme formule de tourisme rural sont les suivants:

    El Albergue Ecoturístico las Orquídeas offre une grande diversité d鈥檃ttractions et d鈥檃ctivités à réaliser. Pour y arriver, il faut passer par Miramar jusqu鈥à Palmital avant de se rendre à Zapotal. Continuer sur deux kilomètres. Activités : promenades sur des sentiers naturels. De mars à avril, on peut y observer des quetzals.


ATTRAITS

VILLE DE PUNTARENAS

Située à 4 mètres au-dessus du niveau de la mer, la ville ou le port de Puntarenas découvre de vastes plages idéales pour profiter de la mer et du soleil. Puntarenas est traditionnellement le lieu de rendez-vous du tourisme national, mais la qualité et la diversité de ses aménagements touristiques n鈥檕nt font pas la chasse-gardée des ticos.

Un embarcadère a récemment été aménagé pour recevoir les traversiers au Quai de Puntarenas (Muelle de Puntarenas). D鈥檃utres quais et débarcadères sont les points de départ du ferry vers de hauts lieux touristiques comme Paquera et Cóbano. Ils permettent également de sillonner les îles et les mangroves de l鈥檈stuaire de Puntarenas.

Les points de départ des principaux services de transport terrestre en direction de Miramar et des localités voisines de Montes de Oro et de Santa Elena de Monteverde se trouvent dans la ville. Lieu de détente et de loisirs, Puntarenas offre au visiteur plats et boissons typiques de la région. Sa gastronomie utilise beaucoup les produits de la mer que l鈥檕n peut déguster dans les populaires cevicheras (marché local ; le ceviche est fait à partir de poisson mariné cru), restaurants et hôtels. Enfin, plusieurs édifices intéressants et sites historiques sont à visiter.

PLAGES DE PUNTARENAS

Les plages de Puntarenas s鈥étirent sur toute la côte de la ville, entre l鈥檈mbouchure du fleuve Barranca et le lieu qu鈥檕n appelle Punta, où elles se terminent. Le secteur compris entre le quai (Terminal des Traversiers) et la fameuse Punta est l鈥檈ndroit préféré des baigneurs. Il est longé par la Promenade des Touristes (Paseo de los Turistas) où se concentre une multitude d鈥檋ôtels, de restaurants et de bars, parmi d鈥檃utres services. Les baignades ne sont pas les seules activités : d鈥檃utres sports et activités aquatiques attendent le visiteur. On peut, par exemple, faire des promenades en bateau.

ÎLE JESUSITA

Située au nord-est de l鈥île Cedros, qui lui est très proche, l鈥île Jesusita s鈥étend sur 30 hectares. Sa végétation comprend une forêt tropicale de transition entre sèche et humide. Le nord-est de l鈥île découvre une côte rocailleuse et une belle plage. Une autre plage est située au sud de l鈥île..

ÎLE CEDROS

Cette île qui s鈥étend sur une superficie de moins de 200 hectares possède un paysage de charme de par l鈥檌rrégularité de sa côte. Langosta et Gringo sont les deux plages principales. L鈥île est recouverte de forêts de bois fins, de cocotiers et d鈥檃rbustes. Des excursions emmènent les intéressés sur l鈥île.

ÎLE MUERTOS (GITANA)

Cette île servait jadis de cimetière, d鈥檕ù son nom muertos (morts). Elle est aussi connue sous le nom de Gitana. La plus grande partie de ce petit territoire (environ 30 hectares) est recouvert d鈥檜ne forêt de transition entre sèche et humide. Plusieurs oiseaux marins y font halte. Le cadre naturel y est très agréable.

ÎLE PAN DE AZÚCAR

Cet îlot est situé au sud-est de l鈥île San Lucas. Son paysage marin doit sa beauté à sa découpe de rochers qui lui donne cette forme particulière et lui a valu son nom. Une grande population d鈥檕iseaux marins y trouve refuge, notamment l鈥檈spèce du pélican brun.

ÎLE CABALLO

Cette île à la forme allongée qui occupe une superficie d鈥檜n peu moins de 4 km2 est séparée de l鈥île Bejuco par le canal Peter Harley. Ce territoire insulaire entouré de récifs et de falaises est riche en bois. Les plus hauts points de l鈥île à moins de 200 mètres d鈥檃ltitude sont situés dans la partie centrale.

ÎLE BEJUCO

Plus petite que l鈥île Caballo, elle a, comme elle, une forme allongée. Son altitude maximale atteint les 118 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sa superficie irrégulière est recouverte d鈥檃rbres appartenant à différentes espèces.

ÎLE VENADO

Avec ses 440 hectares, l鈥île se distingue des autres du Golfe de Nicoya par sa couleur bleu vert qui la caractérise. Les habitants de l鈥île vivent de l鈥檃griculture et de la pêche. De nombreux oiseaux marins viennent y faire leur nid ou utilisent les mangroves situées près de l鈥檈stuaire de Jicaral.

ÎLE CHIRA

C鈥檈st la plus grande du Golfe de Nicoya (43 km2) et la plus peuplée. C鈥檈st là qu鈥檕n trouve d鈥檃illeurs le plus grand nombre de services. L鈥île abrite même des écoles et un lycée. Le secteur nord-est découvre une vaste mangrove. Une association écotouristique organisée par des femmes de l鈥île offre au visiteur hébergement rustique et nourriture. Des excursions permettent d鈥檃ller à la pêche et de contempler les mangroves.

ESTUAIRE DE PUNTARENAS

Avec une superficie de 8 kilomètres, l鈥檈stuaire de Puntarenas occupe la partie intérieure du Golfe de Nicoya. Sa côte irrégulière est recouverte de splendides mangroves où plusieurs espèces d鈥檕iseaux viennent faire leurs nids. Cette mangrove a été déclarée 芦 Refuge de Vie Sauvage 禄. Partout dans l鈥檈stuaire, la tranquillité des eaux sert au mouillage des embarcations de pêcheurs, des voiliers et des yachts touristiques, ce qui donne au paysage côtier un charme tout particulier. La pratique du ski nautique est possible.

FESTIVAL VIRGEN DEL MAR

Chaque année, le 16 juillet, des barques ornées de fleurs et de rubans multicolores commémorent la date où, jadis, un groupe de pêcheurs naufragés a échappé à la mort après avoir invoqué la Sainte Vierge. Pendant les festivités, des tournois aquatiques et sportifs sont organisés ; des activités récréatives en tout genre font la joie des petits et des plus grands. Cette fête est également célébrée à Quepos.

CARNAVAL DE PUNTARENAS

Défilés de comparses, concerts en bordure de mer et nombreuses autres activités récréatives créent une ambiance idéale pour partager la culture des habitants de Puntarenas. Ce carnaval a lieu pendant le mois de février, pour profiter du temps sec. Les participants peuvent ainsi profiter de la plage et des évènements organisés pour l鈥檕ccasion.

PROMENADE DES TOURISTES

Longeant la plage principale de Puntarenas, la Promenade des Touristes (Paseo de los Turistas) est l鈥檜n des endroits les plus fréquentés des touristes de par la diversité et la qualité des services qu鈥檕n peut y trouver. L鈥檈ndroit s鈥étend depuis le Parc Marin du Pacifique (Parque Marino del Pacífico) correspondant à l鈥檃ncienne gare ferroviaire jusqu鈥à La Punta. Les kiosques et les ventes d鈥檃rtisanat sont situés tout près du quai des traversiers, à côté de petits restaurants où l鈥檕n peut déguster de traditionnelles salades de fruits ainsi que les fameux granizados (glace pilée nappée de sirop) qu鈥檕n appelle 芦 churchill 禄. Le long de cette Promenade, les touristes trouveront toutes sortes d鈥檃ménagements : terrains de sport, espaces verts, douches, sanitaires, et tout ce qui peut servir à profiter des charmes de la plage.

MUSÉE HISTORIQUE MARIN

Le Musée Historique Marin a été aménagé dans l鈥檃ncienne caserne de Puntarenas. Cette caserne restaurée abrite également la Maison de la Culture (Casa de la Cultura), un amphithéâtre et la Bibliothèque Nationale (Biblioteca Pública). La Maison de la Culture présente mensuellement des expositions temporaires de peintures et de sculptures. L鈥檃mphithéâtre quant à lui, propose à l鈥檃ffiche, chaque mois également, des pièces de théâtre, des concerts ou des spectacles de danse.

Le musée offre une information archéologique concernant l鈥檌mplantation des premières colonies indigènes dans la région. Il retrace leur mode d鈥檃limentation à partir des différentes ressources existantes dans la région, les types d鈥檈nterrements pratiqués, leurs relations d鈥échanges et leurs rapports commerciaux. L鈥檌nformation historique est axée sur la ville de Puntarenas, car même si la province englobe certaines parties du Pacifique Nord, du Pacifique Centre et du Pacifique Sud costaricien, la ville de Puntarenas a connu une croissance différente, plus indépendante que celle du reste de la province.

L鈥檈xposition rappelle comment le port de Puntarenas est devenu l鈥檜n des plus importants du pays. Elle présente également certaines traditions et célébrations religieuses des habitants de Puntarenas, caractérisés par leurs différentes origines géographiques et culturelles. Le Musée met également en vue la diversité des ressources naturelles de la région, par exemple les marécages, les forêts, les espèces marines, les animaux terrestres et les oiseaux. Il décrit l鈥檌mportance du Golfe de Nicoya et les îles qui y sont disséminées. Il expose de manière détaillée la richesse naturelle de l鈥île de Coco et retrace les légendes de pirates et de trésors. Le musée est ouvert au public du mardi au dimanche, de 9h45 du matin à 5h15 de l鈥檃près-midi. Le Square du Sagrado Corazón de Jesús (Parque Urbano del Sagrado Corazón de Jesús) et la Cathédrale de Puntarenas, construite en 1902, jouxtent le Musée.

PARC MARIN DU PACIFIQUE

Inauguré en 2002, ce parc a été construit à l鈥檈ndroit de l鈥檃ncienne gare ferroviaire. Il est ouvert au public du mardi au dimanche, de 9h00 du matin à 5h00 de l鈥檃près-midi. Ses aquariums sont la principale attraction. On peut y voir des espèces caractéristiques du Pacifique, y compris en provenance de l鈥île de Coco. Le parc dispose également d鈥檜n service de restauration et d鈥檜n magasin de souvenirs.

VILLE DE MIRAMAR, MONTES DE ORO

Miramar est une ville historique, principalement connue pour son ancienne exploitation de l鈥檕r. Elle mise aujourd鈥檋ui l鈥檈ssentiel de son développement sur l鈥檃griculture, et commence peu à peu à exploiter l鈥檃ctivité touristique, particulièrement dans les secteurs montagneux, qui servent de refuge à des villages typiques comme ceux de Cedral et de Zapotal. Miramar offre une vue splendide sur le Golfe.

EMBOUCHURE DU FLEUVE BARRANCA

L鈥檈ndroit est très fréquenté des férus de surf qui viennent y chercher la fameuse 芦 vague gauche 禄 classée parmi l鈥檜ne des plus célèbres au monde (la vague est dite 芦 gauche 禄 car elle déferle de gauche à droite du surfeur quand celui-ci fait face à la côte). Le site est également très propice aux marches à pied et à l鈥檕bservation du paysage maritime.

PLAGE DOÑA ANA

Tout comme la précédente, cette plage attire les surfeurs. Son petit espace, sa végétation, son paysage et ses aménagements touristiques font de la plage un endroit idéal pour profiter de la mer.

VILLE D鈥橢SPARZA

Esparza est une ville historique, anciennement saccagée à plusieurs reprises par les pirates anglais. C鈥檈st la plus vieille ville du pays à maintenir son siège de fondation. La ville abrite quelques bâtiments historiques, parmi lesquelles l鈥église d鈥橢sparza et l鈥橢cole Torres (Escuela Torres). Halte obligatoire pour le voyageur qui cherche à se restaurer, la ville offre bien d鈥檃utres services.

PLAGES CALDERA ET MATA DE LIMÓN

Les plages de Caldera et de Mata Limón s鈥étendent depuis l鈥檈stuaire de Mata de Limón jusqu鈥檃u promontoire connu sous le nom de Roca Carballo. Le cadre naturel associé à la proximité du port de Caldera où viennent mouiller les gros bateaux en fait des plages très fréquentées par les touristes, surtout nationaux. L鈥檈stuaire est navigable en bateau ; on peut y observer la faune et la flore, caractéristiques de la mangrove.

ESTUAIRE DE MATA LIMÓN

On peut le parcourir en ski nautique ou en scooter des mers. L鈥檈stuaire offre également des coins très favorables pour les amateurs de pêche. Le port de Caldera se trouve tout près.

ESTUAIRE JESÚS MARÍA

Propice à la pêche, cet estuaire regroupe une impressionnante variété de faune et de flore. On y observe facilement des oiseaux multicolores.

PLAGE TIVIVES

Située à 8 kilomètres de Puerto Caldera, on y arrive par un chemin caillouteux. La violence des vagues attire les surfeurs de toute part. La plage abrite une vaste mangrove. La longueur de la plage est idéale pour les promenades à pied, les randonnées à cheval et les bains de soleil.

VILLE D鈥橭ROTINA

Orotina est une ville au tracé bien défini. Elle abrite un parc, une église catholique, des commerces, et un marché local, lieu de vente de plats et de boissons typiques. Située à 229 mètres d鈥檃ltitude, son climat est chaud et sec, propice à la production de fruits, dont une grande partie est exportée en Europe et aux Etats Unis. La ville a connu un essor urbain ces dernières années. Les pittoresques kiosques de fruits abondent le long de la route en direction des plages de Jacó et de Manuel Antonio.

FLEUVE TÁRCOLES

La partie inférieure du Tárcoles, long de 118 kms, offre un spectacle unique aux visiteurs : aux abords du pont de la route côtière, le fleuve est peuplé de crocodiles. Des prestataires touristiques offrent des excursions sur le fleuve pour aller visiter ces grands reptiles.

JARDIN ET CASCADES PURA VIDA

Situé à Bijagual de Turrubares, l鈥檈ndroit est une merveille. Pour y arriver, il faut bifurquer à gauche, après l鈥檈ntrée au Parc National de Carara. Avec ses 200 mètres de hauteur, la cascade Pura Vida est l鈥檜ne des plus hautes du pays. Le site est parcouru de jardins multicolores, de sentiers et de bassins appropriés pour la baignade.

PLAGE PÓGERES

Enclavée dans une belle petite crique appropriée à la baignade où l鈥檕n peut également admirer le paysage maritime environnant, la plage Pógeres sert habituellement au mouillage de nombreuses embarcations de pêche artisanale.

PLAGE AGUJAS

Cette belle crique protégée est recouverte d鈥檜ne végétation littorale variée. La plage d鈥橝gujas est très appropriée à la baignade, la détente et la contemplation de la mer.

PLAGE CARMEN

La plage est située à mi-chemin entre Santa Teresa et Malpaís, là où précisément le chemin d鈥檃ccès vers le secteur côtier bifurque vers le nord à Santa Teresa et vers le sud à Malpaís. Outre la plage et les bains de soleil, le littoral est parfaitement approprié aux promenades à pied et aux randonnées à cheval ; on peut également y pratiquer le vélo tout terrain et contempler les paysages à la végétation littorale riche et variée. La plage est également très fréquentée des surfeurs.

PLAGE MALPAÍS

La plage offre un littoral rocailleux très irrégulier. La végétation littorale qui borde tout le long de la côte, jouxtée à d鈥檃gréables zones forestières, lui confèrent une beauté scénique naturelle toute particulière. Au centre de la plage, la pointe de Barrigona offre un coin adéquat aux amateurs de marche à pied venus observer les beaux paysages maritimes environnants. Au sud de Malpaís, Punta Cuevas est un site qui vaut le détour, contigu à la Réserve Naturelle Absolue de Cabo Blanco. Parmi les activités à réaliser, mentionnons le surf, la plongée sous-marine, la pêche sportive, le vélo tout terrain, les sorties en kayak, les contemplations de couchers de soleil, etc.

PLAGE NARANJO

Située tout près de l鈥檈mbarcadère du transbordeur (ferry), la plage de Naranjo est une petite plage aux eaux tranquilles, couverte d鈥檜ne végétation littorale. De par son emplacement, l鈥檈ndroit est idéal pour la détente ; on peut y admirer le paysage maritime où l鈥檕n distingue l鈥île Caballo, située à environ cinq kilomètres au large. Naranjo est le point de départ de nombreuses promenades à pied, randonnées à cheval, et promenades en vélo tout terrain permettant de partir à la découverte des alentours.


AIRES PROTEGEES

REFUGE DE VIE SAUVAGE SAN LUCAS

Le refuge occupe une superficie d鈥檈nviron 500 hectares sur une île entourée de plages où surplombent les falaises. Quelques agences spécialisées dans le transport aquatique organisent des visites sur l鈥île dont la plage principale au sable grisâtre El Coco est située entre deux pointes. De là, on aperçoit la ville de Puntarenas. San Lucas est un lieu de villégiature idéal pour la détente, la contemplation de la nature et les promenades à pied. Il est très intéressant de connaître l鈥檋istoire des anciennes installations de ce que fut autrefois le plus célèbre pénitencier du pays.

RÉSERVES BIOLOGIQUES : ÎLES GUAYABO, NEGRITOS ET LOS PÁJAROS

L鈥檃ccès aux îles Guayabo, Negritos et Los Pájaros est restreint de par les conditions écologiques particulières qui y règnent. Les îles sont séparées entre elles par les eaux du Golfe de Nicoya. Guayabo est un solide rocher sédimentaire de 7 hectares, d鈥檜ne hauteur de 50 mètres. Il est recouvert d鈥檃rbres, de plantes épineuses et de palmes de coyol. Les mouettes rieuses, les piqueros morenos, les pince-oreilles de mer et la plus grande population de pélicans bruns du Costa Rica viennent y faire leurs nids.

Les îles Negritos forment deux rochers d鈥檕rigine volcanique flanqués de hautes falaises. Leurs 80 hectares de surface sont recouverts d鈥檜ne forêt de type semi-caduque, où viennent se réfugier le pince-oreilles de mer, la mouette rieuse, le piquero moreno, le perroquet, le pigeon à queue-blanche et le pélican brun. De par leur situation dans le Golfe de Nicoya, Negritos et Guayabo sont visibles depuis les embarcations de cabotage et les embarcations touristiques qui naviguent en direction de Paquera et des îles Tortugas. L鈥îlot aux Oiseaux (islote de Pájaros) a une forme en arrondi à la manière d鈥檜n dôme. Sa surface est seulement de 4 hectares. Il est formé de roches sédimentaires. Sa forêt est une forêt de transition entre la forêt tropicale sèche et la forêt tropicale humide où nidifient les pélicans, les frégates et les piqueros morenos. L鈥îlot se trouve tout près de la Côte aux Oiseaux (Costa de Pájaros).

PARC NATIONAL CARARA

Initialement fondé comme Réserve Biologique en 1978, Carara est devenu un Parc National quelques années plus tard. Il constitue un point de transition entre la forêt sèche et la forêt tropicale pluvieuse. Actuellement il occupe une superficie de 5242 hectares qui recouvre plusieurs écosystèmes. On y trouve des bois précieux tels que l鈥檕joche, le guanacaste, le cristóbal et le nazareno, pour ne citer que quelques exemples.

La faune, quant à elle, regroupe des espèces caractéristiques telles que le pécari, l鈥檕celot, le singe à face blanche et l鈥檃ras rouge, l鈥檕iseau sans doute le plus représentatif car c鈥檈st là, en plus de la péninsule d鈥橭sa, qu鈥檕n l鈥檕bserve le plus facilement. Le Parc est aménagé d鈥檜n parc de stationnement, d鈥檜n bureau d鈥檌nformation, d鈥檈au potable, de sanitaires, d鈥檜ne espace pique-nique, de belvédères et de sentiers balisés comme ceux de Las Aráceas (1200 mts) et Quebrada Bonita (1500 mts). Le visiteur peut compter sur les services d鈥檌nformation des gardes-parc.

PARC NATIONAL DE L鈥ÎLE DE COCO

D鈥檜ne beauté naturelle sans égal et d鈥檜ne richesse biologique absolument extraordinaire, le Parc National de l鈥île de Coco, créé en 1978, fut déclaré 芦 Patrimoine de l鈥橦umanité 禄 par l鈥橴NESCO en 1997. Surplombée de falaises de 183 mètres de haut, la côte de l鈥île, longue de 24 km2, est percée d鈥檜ne infinité de grottes sous-marines. Les deux principales baies sont celles de Wafer et de Chatham, au nord, où l鈥檕n trouve les deux seules plages de sable du Parc. Leurs eaux bleu turquoises sont d鈥檜ne transparence extraordinaire. Le grand nombre de formations rocheuses qui se trouvent sur l鈥île constitue un habitat singulier pour l鈥檃bondante population marine qui y vit : requins (marteau et à nageoire blanche), dauphins, raies cornues, mollusques et quantité d鈥檃utres espèces qui font de ces lieux un des endroits les plus extraordinaires au monde pour la pratique de la plongée sous-marine.

En outre, de par son régime climatique, l鈥île présente des aires forestières toujours verdoyantes, d鈥檜ne grande beauté naturelle. Les nombreuses et impressionnantes cascades, ainsi que les histoires légendaires de pirates et de chercheurs de trésors, -trésors dont on dit qu鈥檌ls sont enfouis dans l鈥île -, en font un lieu d鈥檜ne inestimable valeur écologique et historique. Les aménagements sont équipés d鈥檜n bureau d鈥檌nformation, d鈥檜n refuge gardes-parc, de sentiers balisés, de toilettes, d鈥檈au potable, et de plusieurs belvédères naturels.

RÉSERVE BIOLOGIQUE DE L鈥ÎLE D鈥橝LCATRAZ (TORTUGA)

Cette île, dont le vrai nom est Alcatraz, mais connue sous le nom de Tortuga, baigne au milieu des eaux du Golfe de Nicoya. Sans hôtels ni services touristiques, le visiteur qui vient y passer quelques heures peut profiter de sa beauté à l鈥état pur. On peut s鈥檡 reposer à l鈥檕mbre de palmiers, prendre des bains de soleil sur un sable très blanc, ou pratiquer le kayak et la plongée sous-marine dans des eaux cristallines. On peut également faire du canopy. Pour y arriver, plusieurs tour-opérateurs et agences spécialisées dans le transport aquatique y emmènent le visiteur depuis Puntarenas, Montezuma, Herradura.

RESERVE NATURELLE ABSOLUE DE CABO BLANCO

Située à l鈥檈xtrême sud de la péninsule de Nicoya, à quelque 10 kilomètres de distance de Montezuma, la Réserve Naturelle Absolue de Cabo Blanco occupe, dans son secteur terrestre, une superficie protégée de 1272 hectares, et un espace de 1700 hectares dans son secteur marin. La réserve est constituée de forêts primaires et secondaires, c鈥檈st-à-dire en phase de récupération naturelle. Environ 140 espèces d鈥檃rbres ont été dénombrées, appartenant aussi bien à des espèces semper virentes (du latin semper virens, se dit d鈥檜ne plante qui porte des feuilles vertes toute l鈥檃nnée) que caducifoliées. Parmi les mammifères, on peut observer des cerfs, des singes hurleurs, des singes à face blanche, des coyotes et des écureuils. Les oiseaux marins regroupent notamment des pélicans bruns, des piquiers bruns et des perce-oreilles de mer.

Cabo Blanco est une aire magnifique découvrant des plages vierges auxquelles on accède par l鈥檈mprunt de sentiers. L鈥檜ne d鈥檈ntre elles est la plage de Balsitas où, juste en face, à moins de deux kilomètres de la côte, l鈥île de Cabo Blanco se dresse sous la forme d鈥檜n grand rocher blanc où réside une horde de frégates et de piquiers bruns.

 
 
 
 
Tourism Companies Access | Privacy Policy
Instituto Costarricense de Turismo
Copyright ©2014 ICT CST Gobierno Digital Centroamerica