Activités Attraits Aires Protégées


Les Caraïbes Nord s鈥étendent du fleuve San Juan jusqu鈥à la ville de Limón. Limón présente de multiples facettes touristiques. Elle est à la fois ville de séjour, d鈥檈scale, de commerce et d鈥檈xcursion. Les principaux attraits de cette région sont la ponte des tortues vertes sur les plages du Parc National de Tortuguero et la pratique de la pêche sportive dans le Refuge National de Vie Sauvage Barra del Colorado où abondent toutes sortes espèces, notamment le bar et l鈥檃lose. Le système de canaux fluviaux, rejoignant le port de Moín à Barra del Colorado, est l鈥檜ne autre des particularités de la région et également l鈥檜nique voie de transport. De nombreuses activités liées à la nature vous seront proposées sur ce site mondialement reconnu pour l鈥檕bservation des tortues et des oiseaux.

 
ACTIVITÉS

Les diverses activités touristiques vous permettront de mieux connaître les attraits naturels et culturels de la région tout en alliant la proximité avec la nature, l鈥檃venture, le sport et les loisirs.

RANDONNÉES À CHEVAL

Les communautés de Tortuguero, Limón, Cahuita, Puerto Viejo et Manzanillo offrent la possibilité de belles randonnées à cheval. L鈥檕ccasion se prête pour observer l鈥檃rchitecture, admirer les paysages, découvrir la flore et faune locales, visiter des communautés indigènes ou prendre des photos, par exemple.

PROMENADES À PIED

Les communautés, les aires naturelles et les espaces côtiers sont le décor de nombreuses promenades à pied. Libres ou guidées, elles permettent de s鈥檌ntéresser à la nature, à l鈥檋istoire, à l鈥檃rchitecture, à la vie sociale, aux arts, à la culture.

CYCLISME RÉCRÉATIF

La région est parcourue de chemins pittoresques. Aventure ou plaisir, le cyclisme permet de profiter de la nature. Citons en guise d鈥檈xemple les itinéraires Cahuita-Puerto Vargas ou Puerto Viejo- Manzanillo, mais il y en a bien d鈥檃utres..

SHOPPING

Les commerces de la ville de Limón permettent de se procurer quelques souvenirs et les communautés plus touristiques de Tortuguero, Cahuita et Puerto Viejo proposent des ventes de pièces d鈥檃rtisanat et d鈥檕euvres d鈥檃rt importantes.

OBSERVATION DE L鈥橝RCHITECTURE ET DES SITES HISTORIQUES

L鈥檃rchitecture des Caraïbes est présente dans des bâtiments de grande valeur, déclarés d鈥檌ntérêt historique ou architectural. La Black Star Line, le bâtiment des Postes et Télégraphes et le Palais Municipal du centre de Limón en sont un bel exemple..

ART PRIMITIVISTE DES HABITANTS DE LIMÓN

Expression authentique de la symbolique des cultures et de l鈥檈xubérance de la nature, l鈥檃rt primitiviste est un mouvement important dans les domaines de la peinture et de la sculpture de Limón. La région compte en effet une forte présence de peintres dont les 艙uvres sont disponibles en galeries à Guápiles, Limón, Cahuita et Puerto Viejo.

DÉGUSTATION CULINAIRE

L鈥檌nfluence culinaire de Limón provient de plusieurs groupes ethniques dont les plus représentatifs sont les afro-costariciens et les chinois. Leur influence s鈥檈st faite non seulement dans la manière de cuisiner à proprement parler, mais également dans l鈥檃pport de nouvelles plantes et tubercules. Au menu des plats traditionnels, citons par exemple le rice and beans, le dokonú ou 篓blue dress篓, le patí, plantintah, pan bon, socosí, etc. Les villages côtiers abritent des sodas, des cafétérias et des restaurants où l鈥檕n peut déguster des plats caribéens, en plus d鈥檜ne longue liste de plats internationaux.

PLONGÉE SOUS-MARINE AU MILIEU DES RÉCIFS

Cahuita et Puerto Vargas rehaussent la beauté naturelle des plages par la présence du plus important récif corallien de type frangeant des Caraïbes du Costa Rica. N鈥檕ublions pas ceux de Punta Cocles, Punta Uva, Manzanillo et Punta Mona. Ces endroits sont idéaux pour admirer les coraux (cerveau, cornes d鈥élan et de cerf, feu, rose, laitue, etc.), les mollusques, les abanicos de mar (芦 éventails de mer 禄), les crustacés, les tortues, les poissons multicolores, etc.

AVENTURE SUR LES SENTIERS NATURALISTES ET LES CIMES DES ARBRES

Plusieurs aménagements ont été mis sur pied pour exploiter le tourisme d鈥檃venture sur les sentiers naturalistes et les cimes des arbres. Citons par exemple le Jardin Botanique de Puerto Viejo (Jardín Botánico de Puerto Viejo), la Réserve Biologique et le Centre de Yoga Samasati (Reserva Biológica y centro de yoga Samasati), ou le Canopy de Terraventure (Canopy de Terraventura), dans la vallée du fleuve Carbón.

PHOTOGRAPHIE

La photographie est très intéressante par la diversité des attraits touristiques qu鈥檕ffre la région : culture, architecture, paysage, faune et flore, cascades, fleuves, plantations de bananes, plantes décoratives et cacao sont autant de sujets intéressants à saisir pour le photographe.

VISITE DES RÉSERVES INDIGÈNES

De multiples services sont à la disposition des visiteurs pour compléter la découverte des attraits touristiques du littoral et des zones sauvages. Le jardin aux papillons, les plantations de cacao et les réserves indigènes de Keköldi et de Bribri ne sont que quelques exemples d鈥檈ndroits à visiter.

PARCOURS SUR LES CIMES DES ARBRES (TÉLÉPHÉRIQUE DE LA FORÊT PLUVIEUSE)

Le téléphérique est adjacent au Parc National Braulio Carrillo, 22 kms après le tunnel Zurquí, sur la route de Guápiles. Sa construction sert de plate-forme d鈥檕bservation de la voûte forestière. On peut y admirer différentes espèces de singes, d鈥檕iseaux, plusieurs variétés d鈥檕rchidées, de broméliacées dont les piñuelas (qui ressemblent un peu au cactus), des plantes grimpantes et des communautés d鈥檌nsectes.

ACTIVITÉS CULTURELLES

Tout au long de l鈥檃nnée, la région Caraïbe célèbre des évènements à caractère historique, culturel, sportif, civique ou artistique. Des foires sont également organisées en vue de recueillir des fonds destinés au développement communal.

  • JANVIER.
    Tout le mois. Observation des oiseaux migrateurs vers le Nord, Puerto Viejo - Talamanca.
  • FEVRIER.
    Tout le mois. Observation des oiseaux migrateurs vers le Nord, Puerto Viejo - Talamanca.
    Nouvel an chinois, Limón.
  • AVRIL.
    Festival de l鈥橝mérique Tropicale, Escuela Agronómica de la Región Trópical Húmeda (EARTH), Guácimo.
  • JUNI.
    Fêtes Civiques, Cariari.
  • AOUT.
    24. Journée des Parcs Nationaux.
    31. Journée des Noirs, Festival de la Diaspora Africaine, Limón.
  • SEPTEMBRE.
    14. Défilé des lampions.
    15. Fête de l鈥檌ndépendance du Costa Rica.
    Après les fêtes de la patrie. EXPOCOCI, Guápiles.
    Tout le mois. Observation des oiseaux migrateurs vers le Nord, Puerto Viejo -Talamanca.
    25. Commémoration de l鈥檃rrivée de Christophe Colomb, défilé de troupes et d鈥檕rchestres dans la ville de Limón.
  • OCTOBRE.
    12. Carnaval de Limón.
    Tout le mois. Observation des oiseaux migrateurs vers le Nord, Puerto Viejo -Talamanca.
  • NOVEMBRE.
    Tout le mois. Observation des oiseaux migrateurs vers le Nord, Puerto Viejo 鈥揟alamanca.
  • DECEMBRE.
    25. Noël.
    Tout le mois. Observation des oiseaux migrateurs vers le Nord, Puerto Viejo -Talamanca.
  • ECOTOURISME

    Les activités et services d鈥écotourisme proposés comme formule de tourisme rural sont les suivants :

    Eco-Finca Educativa, située à 600 mts au nord-est du cimetière de la communauté de Santa Rosa, La Rita, Pococí.
    Activités : promenades à pied guidées dans la finca et activités concernant la gestion durable des ressources et la protection des forêts.


ATTRAITS

ILES DE CALERO ET DE BRAVA

Ces îles, de type continental ou fluvial, se différencient des autres territoires insulaires marins, car elles sont principalement entourées d鈥檈au douce en provenance des fleuves qui les délimitent. Leur superficie est plane et d鈥檕rigine alluviale. Calero est la plus grande île du genre au Costa Rica. Elle s鈥étend sur 156,1 kilomètres carrés. Brava est la deuxième plus grande île avec une superficie de 44,4 kilomètres carrés. Les deux îles sont adjacentes, situées à l鈥檈xtrême nord de la côte caribéenne. Elles appartiennent toutes les deux au Refuge National de Faune Sauvage de Barra del Colorado.

FLEUVE COLORADO

C鈥檈st un fleuve navigable dont le bassin, magnifique en plusieurs de ses endroits, est protégé par le Refuge National de Vie Sauvage de Barra del Colorado. Ce fleuve est connu internationalement pour sa pêche au tarpon et autres espèces (bars et comètes).

PLAGE BARRA DEL COLORADO

La côte Caraïbe Nord est ouverte et occupe de vastes espaces, ce qui rend parfois les vagues violentes et les courants maritimes dangereux pour la baignade. Son principal attrait réside dans la présence de canaux, parallèles à la plage, que l鈥檕n peut parcourir pour observer les paysages et de multiples espèces animales. La plage Barra del Colorado est délimitée au nord par l鈥檈mbouchure du fleuve Colorado et au sud par un estuaire. La plage invite aux promenades à pied, à l鈥檕bservation de la faune et de la flore, à la pêche et à la contemplation de la mer. Des excursions en bateau à travers les canaux et les lagunes sont très intéressantes ; la beauté des paysages y est magnifique. Le village de Colorado est une communauté paisible de pêcheurs et d鈥檃griculteurs, divisée en deux par un champ d鈥檃tterrissage.

CANAUX DE TORTUGUERO ET COLORADO

En raison de son origine géologique, les secteurs du Refuge National de Vie Sauvage de Barra del Colorado et du Parc Nacional de Tortuguero, forment une immense plaine inondée, entrelacée de chenaux, de canaux et de lagunes d鈥檜ne grande beauté naturelle. Cette zone est aussi l鈥檜n des secteurs les plus humides du pays (5000 à 6000 millimètres d鈥檈au) ; c鈥檈st aussi pour cette raison que la biodiversité y est aussi riche. Le visiteur de cet immense lacis de routes fluviales peut ainsi explorer en bateau, en canot ou en kayak, cet univers merveilleux, unique au monde pour sa quiétude et son exubérance naturelle.

Il est très reposant de parcourir les canaux tout en contemplant l鈥檌ncroyable verdeur de cette épaisse végétation tropicale, doublée partout par les miroirs d鈥檈au qui se plaisent à les refléter. Le chenal Palma qui rejoint la lagune de Penitencia à Tortuguero à la lagune de Samay à Barra del Colorado en est un bel exemple. D鈥檜ne grande beauté, il doit son nom à la grande quantité de palmes (yolillos) que l鈥檕n trouve partout.

PLAGE TORTUGUERO

Tortuguero est également une très grande plage, baignée par une mer agitée, couverte d鈥檜ne végétation tropicale. Le lieu se prête merveilleusement aux promenades et à la contemplation de la diversité de la flore et de la faune présente dans le Parc National de Tortuguero. Adjacent au village du même nom, le Parc donne sur la plage. Sa côte est le foyer de quatre espèces de tortues marines qui viennent y pondre leurs oeufs : la tortue verte, d鈥檃vril à août, (c鈥檈st la plus courante), la tortue-luth (baula), de février à juillet, la tortue-caret (Carey), d鈥檃vril à octobre, et la tortue caouane (caguama), d鈥檃vril à mai.

Tortuguero est un village qui vit essentiellement du tourisme, sa principale source de revenus. On y pratique également la pêche et l鈥檃griculture vivrière. Cet ensemble provoque une symbiose intéressante entre des éléments autochtones fiers de leurs origines, et divers services et aménagements touristiques plutôt tournés vers le présent et l鈥檃venir. Ces caractéristiques permettent au touriste de se distraire autant le jour que la nuit : promenades et bains de soleil sur la plage, observation de la biodiversité, excursions en bateau, sorties en kayak sur les canaux, contact avec les habitants, dégustation de plats typiques caribéens ou danse au rythme de la musique tropicale ou moderne.

MONT TORTUGUERO

Le mont Tortuguero est situé à l鈥檈xtrémité d鈥檜ne longue péninsule fluviale qui s鈥étend du nord au sud et se termine par une pointe en face du village de Tortuguero. Cette péninsule est entourée par la lagune de Tortuguero à l鈥檈st et la lagune de Penitencia à l鈥橭uest. Avec ses 119 mètres de hauteur, le mont Tortuguero est le seul point culminant de tout ce secteur côtier. Son sommet offre une vue imprenable sur les canaux, le village, la côte et tout l鈥檈space environnant. Les lieux sont totalement recouverts par la végétation et occupent une superficie d鈥檈nviron 25 hectares. Il faut prendre un tour à Tortuguero pour le visiter. L鈥檈scalade au sommet dure 30 minutes.

EMBOUCHURE DU FLEUVE PARISMINA

Le lit inférieur du Reventazón, un des fleuves les plus importants du pays, rejoint le fleuve Parismina, très réputé pour l鈥檃bondance de sa pêche, en particulier près de son embouchure. Dans ce secteur délimité au nord par une frontière avec la partie septentrionale du Parc National Tortuguero, plusieurs refuges offrent l鈥équipement et l鈥檃ménagement nécessaire à la pêche sportive. De ce fait, l鈥檈mbarcadère de Caño Blanco est le point de départ de nombreuses visites au Parc.

FLEUVE PACUARE

Ce fleuve d鈥檜ne grande exubérance tropicale est mondialement renommé parmi les amateurs et les experts de rafting. Les descentes peuvent s鈥檡 faire en canot ou en kayak. De classe III et IV, il est considéré comme l鈥檜n des plus beaux fleuves au monde pour la pratique du rafting. Son parcours permet de profiter de ses affluents et des cascades alentours qui, ajoutés à l鈥檃bondante végétation toujours verte du décor, permettent d鈥檃pprécier ce voyage extraordinaire.

PORT MOÍN

Ce port est le point de départ des bateaux qui, au travers d鈥檜n lacis de canaux fluviaux, transportent marchandises et passagers en direction de Barras de Matina, Parismina et Colorado, reliant de cette manière plusieurs villages riverains situés le long des 112 kilomètres de cette route aquatique. Le périple vaut vraiment la peine : il permet aux touristes d鈥檃dmirer un paysage contrastant et très beau, spécialement depuis la lagune de Jalova, où commence (limite septentrionale) le Parc National Tortuguero.

EXPOPOCOCI (FOIRE D鈥橢LEVAGE)

Cette exposition a lieu dans la communauté de Guápiles, après la célébration des fêtes de l鈥橧ndépendance. Cette foire au bétail permet d鈥檈xhiber les plus belles bêtes de la région, avec une représentation nationale et étrangère. L鈥évènement récompense les meilleurs. En parallèle, d鈥檃utres activités sont organisées, parmi lesquelles des danses, des défilés de chevaux, des concerts, des expositions automobiles, l鈥élection de la Reine, etc.

PLAGE BONITA

Passés les 5 kilomètres au nord de la ville de Limon, se trouve la plage Bonita. La plage est facilement accessible. La violence des courants est idéale pour les amoureux du surf. Entourée d鈥檜ne épaisse végétation tropicale, les cocotiers lui confèrent un charme unique. La beauté de la plage et la proximité de la ville de Limón en font le site préféré des résidents et des touristes venus profiter de la mer. Plusieurs activités y sont organisées ; parmi elles, concerts et championnats de surf. Bonita est la plage idéale des amateurs de bains de soleil, de balades et de baignades en mer (nager avec précaution) ; nature, volley de plage, pique-niques, et loisirs familiaux ne sont que quelques-unes des activités proposées, etc.

PARC RÉCRÉATIF CARIARI

Le parc occupe un endroit tout à fait privilégié car il est situé sur une pointe entièrement recouverte de végétation tropicale. Séparant la baie de Portete de la plage Bonita, il constitue la station balnéaire populaire des habitants de Limón. Portete est un débarcadère de bateaux de pêche artisanale. Le paysage y est magnifique, entouré par un sentier périphérique avec des vues imprenables sur la mer, les plages, et l鈥île aux Oiseaux (Isla de los Pájaros). Le parc occupe une superficie de 20 hectares où l鈥檕n peut observer la faune ornithologique, des iguanes, des ratons laveurs, des reptiles, des paresseux, et bien d鈥檃utres espèces.

VILLE DE LIMÓN

Pour y arriver rapidement, il est conseillé de prendre l鈥檃utoroute Braulio Carrillo. Sinon, il faut compter environ 160 kms en prenant la vieille route de Turrialba. L鈥檋istoire raconte que lorsque Christophe Colomb a débarqué au Costa Rica en 1502, il serait arrivé à Puerto Limón. Limón est le port du Costa Rica par excellence, spécialisé traditionnellement dans l鈥檌mport-export et plus récemment, dans l鈥檃ccueil de croisières touristiques. La vieille ville offre les caractéristiques typiques d鈥檜n centre historique. Elle est actuellement en cours de restauration comme en témoigne un grand nombre de bâtiments et la construction d鈥檜ne rue piétonne entre le parc municipal Vargas et le Marché Central.

CARNAVAL DE LIMÓN

Le carnaval de Limón a lieu chaque année, la semaine du 12 octobre, date de célébration du Jour des Cultures. L鈥événement est de taille auprès des touristes et revêt un grand enthousiaste à l鈥échelle locale et nationale. Les préparatifs des festivités commencent par l鈥élection de La Reine, qui portera sa couronne jusqu'à l鈥檃nnée suivante. Les après-midi, les répétitions des comparses s鈥檈mparent des quartiers. Limón vit au rythme des défilés de comparses, de chars et d鈥檕rchestres, des mascarades et des concerts de groupes nationaux et internationaux. La colonie chinoise participe également à l鈥événement avec sa traditionnelle danse du dragon. Tous les habitants de Limón participent aux réjouissances du moment, le plus attendu de l鈥檃nnée. Au rythme des musiques, Limón éclate sous ses feux : chars, bandes d鈥檕rchestres, comparses, mais aussi jeux mécaniques, dégustations culinaires de plats et boissons caribéennes, vente d鈥檃rtisanat et de souvenirs du carnaval, feux d鈥檃rtifice, etc. étant donné l鈥檌mportance touristique de l鈥événement.

CUISINE AFROCARIBÉENNE

La région des Caraïbes se distingue également du reste du pays par sa cuisine. La cuisine afro caribéenne sert d鈥檈xcellents mets accompagnés de boissons délicieuses. Parmi les plus populaires, citons par exemple : le rondón (mélange de plusieurs légumes accompagné de viande de boeuf, de poulet, de poisson ou de tortue), toute sorte de poissons (en sauce, marinés ou frits), le sancocho (poulet et porc accompagnés de tomates, de yucca, de pomme de terre ou de patate douce, etc.), le rice and beans (riz et haricots noirs cuisinés dans du jus de noix de coco, accompagné de poulet, de poisson, de viande de porc ou de boeuf ), le patí (friand de viande accompagnée de piment piquant), le plantintah (friand de banane plantain), la fruta de pan (fruit d鈥檜n arbre tropical préparée en purée, en boisson, ou servie frite, etc.), la chair de tortue (rondón, soupe de nageoires), le mondongo (tripes du b艙uf accompagnées de féculents et épices piquantes), le johny cake (pain de noix de coco), les biscuits de gingembre, la ginger beer (bière de gingembre), le guarapo (sorte de boisson alcoolisée faite à base de maïs fermenté), agua de sapo ou hiel (boisson très populaire faite à base de gingembre, de citrons amers et de sucre brun brut qu鈥檕n appelle tapa de dulce).

MANIFESTATIONS CULTURELLES DES CARAÏBES

Les Caraïbes offrent une grande diversité culturelle. Citons par exemple la culture afro costaricienne ou la culture bribri, cabecare, orientale, culie, italienne et centraméricaine, etc. Outre l鈥檃rt culinaire qui la distingue, cette région des Caraïbes concentre également un grand nombre d鈥檃ctivités et de traditions culturelles qui la différencient du reste du territoire. Parmi elles, la musique, très populaire, combine plusieurs éléments et types d鈥檌nfluences ; le calipso et le reggae en sont des exemples manifestes. Pour la danse, la cuadrilla (square dance) est l鈥檜ne des manifestations traditionnelles les plus caractéristiques. Mais ce n鈥檈st pas tout : les jeux et les légendes ont aussi leur place. L鈥檃nglais créole parlé par la plupart des habitants de Limón d鈥檕rigine afro caribéenne est également très caractéristique de la région. Enfin, la foi et les croyances religieuses sont très nombreuses, beaucoup plus hétéroclites dans cette partie du territoire que dans le reste du pays.

Produit des différents modes de vie d鈥檜ne société, l鈥檃rchitecture vernaculaire de Limón occupe des formes et des espaces conditionnés par le climat, la culturelle, la technologie, l鈥économie. C鈥檈st ainsi que le vieux centre ville de Limón croît dans l鈥檈ffervescence de la production bananière. Les bâtiments publics et les commerces affichent leur influence victorienne caribéenne ; ils sont parfois empreints d鈥檃rt nouveau.

BLACK STAR LINE

Ce bâtiment historique construit en 1992 se trouve dans la ville de Limón (rue 5, avenue 5). Il s鈥檃git d鈥檜n immeuble à deux étages abritant deux pièces : un grand salon connu sous le nom de 芦 Liberty Hall 禄 et un restaurant spécialisé en cuisine caribéenne. Le bâtiment fut déclaré patrimoine historique et architectural en 1988. Son nom 芦 Black Star Line 禄 provient de l鈥檃ppellation donnée à la compagnie maritime qu鈥檃vait jadis fondée Marcus Garvey, célèbre défenseur des droits des noirs. A l鈥époque, Garvey était venu deux fois à Limón pour y instaurer une association dont le siège était justement celui de la Black Star Line. De multiples activités culturelles s鈥檡 sont déroulées depuis, comme le couronnement en 1949 de la première Reine du Carnaval ou les premières fêtes civiques de Limón.

BOULEVARD DE LIMÓN

Cette belle avenue piétonnière de la ville de Limón s鈥étend sur 400 mts depuis l鈥檃venue 2. D鈥檕uest en est, elle se prolonge sur la rue 4 pour déboucher sur le brise-lames. C鈥檈st là que se trouve le marché central, construit en 1941. A l鈥檃ngle, en face du marché, s鈥érige le bel édifice du Banco Nacional de Costa Rica, avec 150 mts à l鈥檈st, un autre beau bâtiment du genre : la Pensión Costa Rica. Le Parc Vargas est situé dans les derniers cent mètres. En face, côté nord, se dresse le bâtiment de la municipalité ; de l鈥檃utre côté, un vieux bâtiment qui appartenait à la Compagnie Bananière fait aujourd鈥檋ui office de bureaux et de locaux commerciaux. Le boulevard se termine au niveau du brise-lames, par un amphithéâtre d鈥檕ù l鈥檕n peut apercevoir l鈥île de Quiribrí. Ce brise-lames est très visité par les locaux et les touristes. Il se prolonge sur plusieurs centaines de mètres en suivant la côte jusqu鈥à l鈥檋ôpital Tony Facio.

PARC BALVANERO VARGAS

Avec sa luxuriante végétation d鈥檈spèces locales ou importées de palmiers, le parc Balvanero Vargas est considéré comme l鈥檜n des plus beaux pays. Son exubérance tropicale ne peut qu鈥émerveiller. Situé face à la mer, près des quais, le parc est le lieu de rendez-vous des locaux et des touristes. Des points de vente artisanale se trouvent juste en face, côté nord-est. Un monument dédié à Christophe Colomb se trouve au centre du parc.

L鈥ÎLE QUIRIBRÍ (UVITA)

Déclaré Monument National en 1985 pour avoir été le premier endroit à accueillir Christophe Colomb en 1502, lorsque celui-ci a débarqué sur le littoral caraïbe lors de son quatrième voyage, ce territoire insulaire semble être à l鈥檕rigine de l鈥檋istoire du nom du pays : c鈥檈st précisément là, qu鈥à la vue des richesses étalées par les indigènes et inspiré par cette exubérance tropicale, Colomb a baptisé ces terres 芦 Costa Rica 禄 (littéralement, 芦 côte riche 禄). L鈥île s鈥檃ppelait alors Quiribrí. C鈥檈st une magnifique île aux alentours rocheux, dotée d鈥檜ne abondante végétation tropicale, entourée de récifs coralliens. Une agréable plage est située près de son embarcadère.


AIRES PROTEGEES

REFUGE NATIONAL DE FAUNE SAUVAGE DE BARRA DEL COLORADO

Créé en 1985, ce refuge est situé à l鈥檈xtrême nord de la région Caraïbe, dans une zone frontalière avec le Nicaragua. Sa superficie de 78977 hectares recouvre des canaux, des lagunes, des rivières, des marais, des forêts, des collines de moins de 250 mètres d鈥檃ltitude, et des îles continentales ou fluviales. Dans cette région, les précipitations sont comprises entre 5500 et 6000 millimètres d鈥檈au par an ; la saison sèche proprement dite n鈥檈xiste donc pas.

On y trouve une riche biodiversité de plantes et d鈥檃nimaux, dont quelques espèces sont endémiques, c鈥檈st-à-dire, particulières à cette zone protégée. La flore comprend trois types de végétation : forêt inondée, yolillal (constituée de yolillos, sorte de palmiers) et gamalotal (faite de gamalotas, plantes ressemblant au maïs). En ce qui concerne la faune, on trouve des crocodiles, des caïmans, des lamantins, des tapirs, des jaguars, des singes-hurleurs, des singes à face blanche, des paresseux à trois doigts, en plus du poisson gaspar (pez gazpar), considéré comme un fossile vivant.

Grâce à son abondance ichtyologique, le refuge est considéré comme un paradis pour la pêche sportive, à condition d鈥檕btenir le permis correspondant. Plusieurs endroits sont réservés à cet effet et des records mondiaux y sont même établis. Pour arriver à Colorado, le voyage se fait soit par bateau depuis Moín, Tortuguero, Puerto Viejo, Sarapiquí et autres localités, soit par avion depuis San José.

PARC NATIONAL DE TORTUGUERO

Le Parc National de Tortuguero a été créé en 1975. C鈥檈st l鈥檜ne des aires sauvages les plus importantes du Costa Rica en terme de diversité biologique. Elle concentre l鈥檜n des paysages les plus exubérants du pays. Avec une superficie de 26156 hectares, le Parc a été créé dans le but principal de protéger la plus importante zone de nidification de la tortue verte de toute la Caraïbe occidentale. La forêt tropicale de Tortuguero est très humide car il tombe entre 5000 et 6000 millimètres d鈥檈au par an. Ces conditions climatiques favorisent l鈥檈xistence d鈥檜n peu plus de 400 espèces d鈥檃rbres et d鈥檈nviron 2200 autres espèces de plantes. A cela, s鈥檃joutent plus de 400 espèces d鈥檕iseaux, 60 espèces d鈥檃mphibiens, 30 espèces de poissons d鈥檈au douce et différents mammifères en danger d鈥檈xtinction tels que les tapirs, les singes, les ocelots, les jaguars, les lamantins et les paresseux, entre autres. Tortuguero est caractéristique pour ses canaux, ses lagunes et ses rivières de toute beauté que l鈥檕n peut sillonner en bateau, en canot ou en kayak pour admirer ses merveilleux paysages. Outre la tortue verte, trois autres espèces de chéloniens viennent pondre sur les plages du Parc. Une salle d鈥檈xposition et un centre d鈥檌nformations accueillent le visiteur. Sentiers, eau potable, sanitaires et autres services sont également à la disposition du public.

PARC NATIONAL DE BARBILLA

Cette aire protégée a tout d鈥檃bord été déclarée Réserve Biologique en 1982, puis Parc National en 1998. Son territoire, recouvert d鈥檜ne forêt tropicale humide, occupe une superficie d鈥檈nviron 11994 hectares et regorge d鈥檌mportantes ressources hydriques. Situé à 20 kilomètres de la ville de Siquirres, l鈥檃ccès au Parc National de Barbilla est difficile. Pour cette raison, faute d鈥檃ménagements nécessaires, la visite est seulement recommandée aux grands marcheurs, toujours accompagnée de guides locaux du village de Las Brisas de Pacuarito, où se trouve l鈥檃ire administrative du parc. La végétation est constituée de forêts primaires des types tropical humide et tropical très humide. Les différences d鈥檃ltitudes qui varient entre 110 et 1617 mètres au-dessus du niveau de la mer génèrent une grande richesse biologique. Les précipitations, quant à elles, varient entre 3500 et 4599 millimètres par an. La forêt sert d鈥檋abitat au puma, au jaguar, à l鈥檕celot, mais aussi au tapir et au singe. N鈥檕ublions pas de mentionner de nombreuses espèces d鈥檕iseaux.

 
 
 
 
Tourism Companies Access | Privacy Policy
Instituto Costarricense de Turismo
Copyright ©2014 ICT CST Gobierno Digital Centroamerica