Le Costa Rica s鈥étend majestueusement depuis l鈥檕céan Pacifique jusqu鈥à la mer des Caraïbes sur 320 kms seulement. Sa portion terrestre n鈥檕ccupe que 52.000 km2 environ.

Il suffit de parcourir les provinces du pays pour se rendre compte d鈥檜ne aussi grande diversité de paysages et de climats.

Le Costa Rica est l鈥檜ne des destinations touristiques les plus prisées de la planète. Ce petit bout de terre réunit toutes les composantes nécessaires pour satisfaire la quête de milliers de voyageurs qui le visitent chaque année.

Le territoire est divisé en 7 provinces: San José, Alajuela, Cartago, Heredia, Guanacaste, Puntarenas et Limón. Ensemble, elles offrent une destination touristique de premier ordre avec des possibilités quasi illimitées pour les amateurs de grandes forêts humides, de volcans, de rivières sillonnant les montagnes, de plages et de nombreuses ressources naturelles protégées par un important système de parcs nationaux et de réserves forestières.

 

San José

San José est la province la plus peuplée du pays. Située dans la Meseta Central (芦Plateau Central禄), San José s鈥étend vers le nord est, entre les impressionnantes montagnes de la Cordillère Centrale, où s鈥érigent des parcs nationaux, des réserves forestières et des terres fertiles où s鈥étagent les plantations de café.

La capitale du Costa Rica, du même nom, est située dans la vallée centrale. Il s鈥檃git d鈥檜ne immense plaine protégée par de majestueux volcans et des montagnes verdoyantes qui ne font que confirmer la richesse naturelle dont regorge tout le territoire national.

Fondée à la moitié du XVIIIème siècle, San José est aujourd鈥檋ui une ville où convergent les visiteurs venus de partout; la ville offre de multiples sites d鈥檌ntérêt, dans un mélange de visages et de couleurs, témoins de l鈥檋istoire d鈥檜n peuple.

Son architecture est variée, comme ses gens que l鈥檕n voit dans la rue. Le nord de la ville découvre les échantillons les plus raffinés de l鈥檜rbanisme du début du siècle dernier. On y trouve un grand nombre de maisons et de bâtiments construits d鈥檃près l鈥檌nspiration européenne, mais avec un sens profond du style costaricien.

Parmi les sites les plus représentatifs de la ville, soulignons le Théâtre National, orgueil des costariciens, bâtisse historique des meilleurs artistes nationaux et étrangers. Le Théâtre a été inauguré en 1897, grâce à l鈥檕bstination de commerçants, d鈥檌ntellectuels et de politiciens ayant su reconnaître l鈥檌mportance d鈥檜n lieu pour où se déroulerait les opéras et qui pourrait héberger le meilleur des productions artistiques au monde.

Une liste de musées reconnus mondialement, de parcs, d鈥檋ôtels, de théâtres et de bâtiments historiques offre d鈥檃utres options de visites aux milliers de voyageurs qui viennent visiter San José chaque année.

Depuis la ville, les visiteurs ont le choix entre des dizaines d鈥檈xcursions d鈥檜ne durée d鈥檜ne journée aux sites naturels les plus admirables à l鈥檌ntérieur et hors de la Vallée Centrale; ils peuvent également s鈥檌nscrire à toute sorte de sports d鈥檃venture et activités de découverte.

Heredia

Sur un territoire de 2.656 km2 et avec une population de 75.000 habitants, Heredia est la plus petite province du Costa Rica. Elle est très appréciée pour sa tradition coloniale et son architecture d鈥檃ntan.

De nombreuses maisons en torchis bordent les communautés d鈥橦eredia de Barva et de Santo Domingo. La ville, davantage connue sous le nom de la 芦Ville aux Fleurs禄 a été fondée en 1706, sur l鈥檌nitiative d鈥檜ne cent cinquantaine de familles implantées à cet endroit.

Heredia abrite encore aujourd鈥檋ui de nombreux champs de café, dont beaucoup ont été adaptés pour des visites touristiques guidées. Il est facile de se délecter par la captivante découverte du processus de cueillette, de séchage, et de torréfaction.

Parmi les merveilles naturelles de la province d鈥橦eredia, citons le volcan Barva, formidable colosse situé dans la partie ouest du Parc National Braulio Carrillo, qui s鈥érige à 2.906 mètres au-dessus de niveau de la mer. La végétation environnante de ce géant endormi est très belle; le lieu est idéal pour l鈥檕bservation des oiseaux, en particulier pour ceux qui rêvent de voir le somptueux quetzal.

Le Parc National Braulio Carrillo abrite quant à lui la plus grande richesse naturelle proche de la Vallée Centrale, un bois tropical humide, refuge de centaines d鈥檈spèces de plantes et d鈥檃nimaux.

La végétation touffue du parc abrite un grand nombre de cascades et de rivières, dont certaines servent à la pratique de sports d鈥檃venture. Le Sarapiquí constitue l鈥檃utre centre d鈥檌ntérêt de la province d鈥橦eredia. Ce majestueux affluent traverse une végétation dense où abondent les oiseaux; ses courants sont idéals pour les amateurs de rapides; le degré de difficulté y est modéré.

Les coins montagneux d鈥橦eredia, juste avant de passer la Cordillère Centrale, se caractérisent par de grandes étendues de forêts et un climat agréable. Nombreux sont ceux qui choisissent ces endroits verdoyants aux températures fraîches pour s鈥檌nstaller y vivre, loin du vacarme de la ville.

Le Guanacaste

Province généreuse et chaude, la région du Guanacaste est connue pour sa production d鈥élevage et ses plages spectaculaires. C鈥檈st la région la plus sèche du Costa Rica, en particulier, sur les zones côtières.

Province indépendante, le Guanacaste a été annexé par le Costa Rica en 1824. Elle détient une richesse naturelle et culturelle très importante pour l鈥économie du pays. Ses plages abritent certains des meilleurs hôtels de plage au monde.

Le Guanacaste est célèbre pour ses plages ensoleillées qui s鈥檕ffrent au visiteur tout au long de la frange côtière; hôtels, cabinas et restaurants dont certains relèvent des catégories de luxe garantissent au visiteur une parfaite option pour tous les budgets.

Playa Panamá, au nord de la province, est une bonne option touristique. Plage agréable de sable blanc, baignée par des eaux tranquilles, l鈥檈ndroit est parfait pour la perspective d鈥檜n week-end tranquille.

Playa del Coco figure parmi les lieux les plus populaires pour sa vie nocturne et sa grande affluence de visiteurs; la plage de Flamingo qui n鈥檈st pas très loin est l鈥檈ndroit idéal pour ceux qui aiment le mélange d鈥檋ôtels de classe dans une atmosphère tranquille.

Les plages Ocotal et Hermosa figurent également parmi les plus populaires de la côte du Guanacaste. Playa Grande est situé un peu plus au sud; avec le Parc National Las Baulas, elle est le sanctuaire de milliers de tortues luth qui viennent pondre sur ses côtes chaque année.

Tamarindo mêle plages de sable blanc et mangroves; ses oiseaux marins et ses iguanes en font un lieu paradisiaque pour ceux qui veulent vivre en harmonie avec la nature.

De nombreuses autres plages le long de la côte du Guanacaste complètent une offre naturelle sans égal. Playa Carrillo, Playa Ostional, Manzanillo ou Coyote sont certaines de ces destinations qui embellissent la plus grande province du Costa Rica.

Le Guanacaste recèle de plats et de mets typiques délicieux, l鈥檕ccasion de goûter aux véritables traditions costariciennes. Le Parc National Santa Rosa est situé au nord de la province; c鈥檈st un joyau de forêt tropicale sèche doté d鈥檜n inventaire biologique extraordinaire.

De la même manière, enclavés dans la Cordillère de Guanacaste, se trouvent les volcans Tenorio, Orosí, Miravalles et Rincón de la Vieja, ce dernier appartenant au Parc National du même nom.

Le Guanacaste est sans aucun doute une terre privilégiée. La région mêle forêt sèche, forêt humide, plages chaudes, grandes plaines et une impressionnante cordillère volcanique. Bref, ce monde naturel n鈥檃ttend qu鈥à être exploré.

Puntarenas

Connue sous le nom de 芦perle du Pacifique禄, Puntarenas est la province la plus grande du Costa Rica. Elle occupe une superficie de 11.276 km2. Ses principaux centres d鈥檃ttractions sont la frange côtière du Pacifique, qui s鈥étend sur plus de 800 kms jusqu鈥à la frontière du Panama.

Cette vaste province offre une variété de plages, de parcs nationaux et de réserves naturelles d鈥檜ne importance écologique extraordinaire puisqu鈥檈lle constitue une zone de transition entre les terres tropicales sèches du Guanacaste et les forêts verdoyantes du Pacifique Central.

Le port de Caldera et la ville de Puntarenas accueillent chaque jour des centaines de touristes en provenance de nombreux paquebots de croisières qui viennent y accoster. Certains de ces bateaux voyagent jusqu鈥檃u canal de Panama et permettent à leurs passagers d鈥檈xplorer l鈥檌ntérieur du Costa Rica; ces derniers remontent alors à bord quelques jours plus tard au port de Limón situé dans les Caraïbes.

La Réserve Biologique de Carara est l鈥檜ne des plus belles vitrines du patrimoine naturel de Puntarenas. Cette réserve qui s鈥étend sur plus de 4.500 hectares abrite forêts et mangroves.

Actuellement, seuls quelques secteurs de la réserve sont accessibles au touriste, mais il est possible de recourir à des guides professionnels autorisés pour explorer certaines zones restreintes.

Le Parc National de Manuel Antonio est une autre destination par excellence de la province de Puntarenas. Ses impressionnantes plages de sable blanc, ses eaux bleues du Pacifique et ses centaines d鈥檋ectares de forêt humide font de ce parc l鈥檜n des endroits les plus visités. C鈥檈st l鈥檜n des plus petits du Costa Rica.

Manuel Antonio est encore l鈥檜n des rares habitats du singe tití. L鈥檌ntérieur du parc sert de refuge à plus de cent espèces de mammifères et des centaines espèces d鈥檕iseaux.

Puntarenas abrite également le Parc National de Corcovado, situé au sud; il constitue un habitat important d鈥檈spèces endémiques comme le crapaud doré. Les rives du Tárcoles sont également protégées par des centaines de crocodiles américains.

La bonne nourriture (avec une mention spéciale pour les fruits de mer) ajoutée à l鈥檃mbiance des célèbres carnavals qui ont lieu chaque année en été, et à la gentillesse des habitants ne manqueront pas de surprendre le touriste en visite dans la province.

Cartago

Connue également sous le nom de 芦Vieille Métropole禄, Cartago fut la capitale du Costa Rica jusqu鈥檈n 1823, date à laquelle le transfert de titre est passé à la ville de San José. C鈥檈st une province assez petite, qui couvre à peine 3.124 km2. Elle compte environ 35.000 habitants.

C鈥檈st la région la plus importante du Costa Rica en ce qui concerne l鈥檃rt colonial. Le meilleur exemple est peut-être celui du temple d鈥橭rosí, qui date de 1743, joyau historique, témoin de la naissance d鈥檜ne nation.

Cartago possède un climat tropical humide; son système montagneux est composé de deux cordillères, la cordillère Centrale, où se trouvent les volcans Irazú et Turrialba, et la cordillère de Talamanca, où s鈥érige l鈥檌mposant Chirripó, le point culminant du Costa Rica qui domine à 3.820 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Cartago est une terre de traditions et de religiosité. Au nord, se trouve le monument national de Guayabo, situé aux alentours de la ville de Turrialba. A Guayabo, les visiteurs peuvent admirer les énigmatiques constructions datant de l鈥époque précolombienne. C鈥檈st l鈥檜n des sites archéologiques les plus grands du pays. Des monticules, des ponts, des places et chaussées ainsi qu鈥檜n aqueduc toujours en fonctionnement ne sont que quelques vestiges de ces anciennes cultures.

Le pèlerinage à la Basilique de Notre-Dame des Anges (au centre de la ville de Cartago) est l鈥檃ctivité religieuse la plus importante du Costa Rica. Le pèlerinage a lieu le 2 août de chaque année; des millions de personnes venues de tout le pays y participent.

Le principal attrait touristique de Cartago est sans doute le volcan Irazú, colosse splendide, toujours en activité, dont les cinq cratères attirent des milliers de touristes chaque année.

Avec ses 3.432 mètres au-dessus du niveau de la mer, c鈥檈st le volcan le plus haut de tout le pays. Il donne naissance à plusieurs cours d鈥檈au qui approvisionnent les bassins du Chirripó, du Reventazón, du Sarapiquí et du Grande de Tárcoles.

Alajuela

C鈥檈st l鈥檜ne des plus grandes provinces du Costa Rica; elle est connue sous le nom de 芦Terre des Mangues禄. Son territoire s鈥étend au nord, jusqu鈥à la frontière du Nicaragua. Alajuela a été fondée en 1782; c鈥檈st le berceau de personnages historiques célèbres tels Juan Santamaría, héros national ayant incendié la bâtisse de Rivas en 1856.

La province détient une richesse naturelle enviable, sa topographie inégale va de la forêt pluvieuse aux exubérantes plaines du nord. Les visiteurs ont à leur disposition deux des volcans actifs les plus impressionnants du pays: le volcan Arenal, près de la ville de San Carlos, et le volcan Poás, dans la Cordillère Volcanique Centrale.

Le volcan Poás est l鈥檜n des plus splendides du Costa Rica pour son panorama. Ses alentours laissent découvrir différents types d鈥檋abitat, allant de la forêt nuageuse jusqu鈥檃ux aires de végétation clairsemée où se développent des espèces ayant su s鈥檃dapter aux émissions de gaz et au facteur climatique propre au volcan.

Le volcan Arenal, quant à lui, avec sa belle silhouette conique est l鈥檜n des plus actifs au monde. Son charme s鈥檃ccentue la nuit, lorsque des jaillissements incandescents apparaissent sous les effets des éruptions et des coulées de lave. De nombreux hôtels sur place offrent des vues sur le volcan permettant son spectacle nocturne.

Alajuela abrite également les villes pittoresques de San Ramón, Zarcero et Sarchí, points de vente d鈥檃rtisanat où l鈥檕n peut admirer le travail sur bois et les peintures réalisées par les artisans costariciens.

Alajuela est devenu depuis plusieurs années un passage obligatoire pour les amoureux de la richesse naturelle costaricienne.

Limón

La province des Caraïbes est un paradis naturel, formé par un mélange de forêts fermées, d鈥檌mposantes montagnes et de plages paradisiaques. Limón possède le plus grand pourcentage d鈥檃ires protégées au Costa Rica; elle dispose d鈥檜ne grande variété de faune et de flore. Sa végétation est exubérante, ainsi que les cultures qui convergent dans toute la province.

La route qui mène à Limón depuis San José traverse le majestueux Parc National Braulio Carrillo. Ce point annonce une belle traversée en direction des terres basses des Caraïbes, marquée par un changement significatif de température et de paysage.

La région la plus exubérante de Limón est sans doute le Parc National de Tortuguero, situé au nord de la province. Elle constitue une vaste étendue d鈥檈space protégé en même temps que le lieu le plus important de la côte atlantique du continent américain en ce qui concerne la ponte de la tortue verte.

La ville de Limón est le premier point d鈥檃rrivée des visiteurs. C鈥檈st un port essentiel pour la vie économique du Costa Rica et le plus bel exemple de la rencontre multiculturelle vécue par la région au cours de l鈥檋istoire.

En descendant vers le Sud, à une heure de distance, se trouve Cahuita, ville typique des Caraïbes, devenue point de destination touristique, non seulement pour l鈥檈ssence de sa culture mais également pour la beauté du Parc National de Cahuita, qui protège une grande étendue du récif corallien.

Les eaux tranquilles de l鈥檈ndroit sont un bon point pour les amoureux de la plongée-tuba; le spectacle subaquatique y est merveilleux, composé d鈥檜ne large chaîne de récifs formés de plusieurs sortes de coraux habités eux-mêmes par une immense variété de poissons tropicaux.

Un autre point important de la province caribéenne est Puerto Viejo, à seulement 30 minutes de Cahuita. Le village laisse entrevoir un profond respect pour l鈥檌dentité culturelle de ses habitants. Un amalgame de musique, de plages et de nourriture typique attire des milliers de touristes tous les ans.

Tout le long de la côte offre de multiples formules d鈥檋ébergement. La plupart des hôtels et des cabinas sont petits et consistent souvent en des bungalows, type de construction particulier des Caraïbes.

Le Refuge National de Vie Sauvage Gandoca-Manzanillo est situé juste au sud de la frange côtière, presque avec la frontière avec le Panama. Ce refuge protège environ 4.500 hectares de mer et de plages; c鈥檈st le lieu de ponte de 4 espèces de tortues.

A Manzanillo, des kayaks sont louables permettant de parcourir des mangroves tranquilles qui plairont aux amateurs en quête d鈥檕iseaux et de reptiles typiques de la zone.

La province de Limón possède une culture unique au Costa Rica; elle est un mode de vie que l鈥檕n peut apprécier dans toute sa splendeur lors des carnavals traditionnels célébrés chaque année, véritable effervescence de couleurs et de rythmes euphoriques et captivants.

*** Information offerte par la Revue Destinos.
 
 
 
Tourism Companies Access | Privacy Policy
Instituto Costarricense de Turismo
Copyright ©2014 ICT CST Gobierno Digital Centroamerica